Mairie de Luisant
Mairie de Luisant

Programmation des pièces et du festival de théâtre amateur.


LE FESTIVAL DE THÉATRE AMATEUR : TOUS EN SCENE

// SEMAINE DU 24 AU 28 OCTOBRE 2017 À 20H30 //

Pour la 6ème année consécutive, la Ville de Luisant et l’Association AmaThéa organisent un festival de théâtre amateur : le principe est simple, chaque soir, du mardi au samedi, une troupe sur scène nous présentera une pièce de sa création. Venez nombreux, chaque soir, une découverte !

Tous les soirs à 20h30 salle Malraux
Tarifs : 10 € la soirée // Pass festival : 18 € la semaine // gratuit pour les moins de 16 ans

Mardi 24 octobre : « Le Bourgeois gentilhomme » de Molière

le bourgeois gentilhomme luisantPar la compagnie Comme si c’était vrai
Mise en scène par Patrice Marie

Cette pièce est une comédie-ballet écrite par Molière sous forme de prose. Une comédie-ballet est un genre faisant intervenir ensemble la danse et la musique dans une pièce de théâtre. M. Jourdain est un bon bourgeois enrichi qui, oubliant son origine obscure, enrage de n’être pas gentilhomme ; mais il ne désespère pas de le devenir et veut du moins s’en donner tous les airs. Il met sa gloire à se mêler à la noblesse et à imiter les grands seigneurs. Comme il est fier de sa robe de chambre d’indienne, de son haut-de-chausse de velours rouge, et de sa camisole de velours vert ! « Je me suis fait habiller comme les gens de qualité », dit-il avec complaisance. On lui dit que les gens de qualité savent la danse, la musique, l’escrime et la philosophie, et vite, il fait appeler des professeurs, qui ont tous le ridicule de leur métier. Le musicien prétend que l’ignorance de la musique est la cause de toutes les guerres. Le danseur soutient que la danse est le premier de tous les arts. « C’est parce qu’on ne sait pas la danse, dit-il, qu’on fait des sottises, c’est-à-dire des faux pas. » Le maître d’armes est un ferrailleur dont tout le mérite consiste à donner et à ne point recevoir. Il se charge de tuer son adversaire par raison démonstrative, ce qui est fort du goût de M. Jourdain. « De cette façon, dit-il, on est sûr, sans avoir du coeur, de tuer son homme, et de n’être point tué. »



Mercredi 25 octobre : « Adam » de Gaëlle Chalude

Par le Théâtre de la Vaillante
Mise en scène, Gaëlle Chalude

Ah, Noël ! Ce joyeux moment de partage et d’amour, cette occasion unique chaque année de réunir les familles éloignées et aimantes autour d’un délicieux moment de fête… Voilà bien ce que partagent toutes les familles du monde... Sauf qu’ici, Claude déteste Patricia, qui souffre avec Sylvie, que Christelle a raté sa vie, au grand dam de Jocelyne, que Lucie et Armand ne vont pas si bien que ça. Que Françoise exècre chacun d’entre eux. Et Adam ? Ah, Adam, le bien-aimé, le seul aimé, le fils prodigue… Adam, lui, va mettre un grand coup de pied dans cette sinistre fourmilière.

Jeudi 26 octobre : « Le vent des Peupliers » de Gérald Sybleiras

Par la Cie Auteurs de vue de Jouy
Mise en scène, Pierre-Marie Escourrou

Gustave, René et Fernand héros des tranchées de la Première Guerre Mondiale, passent leur journée sur la terrasse de leur maison de retraite pour anciens combattants. Pas la terrasse principale, mais celle de derrière, plus petite, isolée. Ils sont intrigués par le vent qui secoue les peupliers sur la colline, en face, et ils décident d’y partir en expédition. Cette petite troupe s’emploie à résister à la mort en se projetant dans un avenir aussi incertain soit-il. . . En auront-ils la force ? Une bourrasque de rires portée par des personnages forts, imprégnés d’humanité, auxquels l’on s’attache malgré leur caractère irascible, insouciant ou névrosé. Nous rions d’eux et ils se rient de nous !
A l’issue du spectacle, soirée d'échange autour d’une collation entre les comédiens du Festival et les spectateurs.


Retrouvez la Cie "Auteur de vues" sur Facebook


Vendredi 27 octobre : « L’Homme à la Cloche » de Bernard Turpin


Par le Théâtre des 3 couleurs de Marville-les-Bois
Mise en scène, Bernard Turpin

L’action se passe vers 1825 dans un petit village du Piémont. Un riche marchand de bois, le cavalier Schroder, vient de descendre à l’auberge. Mais il est malade et le médecin qui l’ausculte reste sceptique sur la cause de ses frissons et de ses démangeaisons. Le lendemain, il revient accompagné du prévôt dont le bavardage tourne peu à peu à l’interrogatoire. Et, à sa surprise, Schroder découvre que le prévôt est armé. Que lui cache-t-on ?...

Plus d'infos sur le site internet du Théâtre des 3 couleurs





Samedi 28 octobre : « Solitude majeure » de Françoise Lumière


Par le Théâtre Zone Rouge de Chartres
Mise en scène, Françoise Lumière


IL se tient debout devant la fenêtre ouverte ... sauter !!!! Mais il en est empêché par ELLE , une femme médecin, qui entre à l'improviste et qui va chercher le pourquoi d'une telle envie. Dans l'ambiance feutrée d'une chambre d'hôtel, une discussion douce et tendre s'engage entre ces deux êtres, ces deux solitudes qui se télescopent, se croisent , s'emmêlent ….

Spectacle suivi d’un verre de l’amitié afin de clôturer le festival de théâtre amateur de Luisant édition 2017 en présence de M. le Maire, Bertrand Massot.




"LA FRAPPE DE LA LICORNE"

// VENDREDI 19 JANVIER À 20H30 //

Ecrit et mise par François Timlot
Troupe de la Vaillante.

Que d’histoires et d’émotions dans ce foyer de vie pour personnes en situation de handicap. D’abord il y a ces résidents, drôles, émouvants, rebelles, joyeux ou tristes mais toujours attachants, évoquant leur passé et croisant leurs destins. A leur écoute, des professionnels bienveillants, confrontés à une hiérarchie autoritaire, corrompue et maltraitant que rien ne semble pouvoir arrêter… Rien sauf, peut-être, la démonstration sans appel de la force occulte du handicap… avec un grand « H ».

Salle Malraux
Tarifs : 10 € // gratuit pour les moins de 12 ans 

 


"L'AIR DE REPOS"

// VENDREDI 16 ET SAMEDI 17 MARS À 20H30, DIMANCHE 18 MARS À 15H30 //

Par l’association l’Envol, atelier de comédie musicale.
Ecriture et mise en scène : Fabien Piccinin
Arrangements et chef de chœur : Ronan Lefebvre
Direction musicale : Francis Gautelier
Peinture masques : Dorine Isambert
Création masques et décors : Alain Desdouets
Création lumières : Alvaro Ruault
Maquillage et coiffure : Jocelyne Gauthier
Régie son : Sébastien Mauduit
Poursuiteurs : Didier Michel et Tibault Grelat
Musiciens : Kevin Michel (guitare électrique), Charlotte Michel (batterie), Samuel Lebreton (guitare basse), Francis Gautelier (clavier)

Le principe de cet atelier de comédie musicale ouvert à tous est de monter chaque année un spectacle, soit sous la forme d’une adaptation de comédie musicale existante soit, comme ici, une création complète avec un montage de chansons. 
Un étrange centre gériatrique nouvelle génération vient d’ouvrir ses portes…. Une fois à l’intérieur, le public sera transporté par le tourbillon de la vie… Emotion, rires, nostalgie, réflexion sont au programme de cette histoire fantastique.

Salle Malraux
Tarifs : 13 € // 8 € pour les moins de 14 ans 
 


LA CRÉATION

L’Association AmaThéa créée, chaque année, sous l’égide de son metteur en scène Jean-Pierre Jérôme, une pièce, à la salle André Malraux de Luisant. Après les succès de Cuisine et Dépendance, Les Diablogues, Toc-Toc, l’Avare, M. Amilcar, l’Affaire Donovan Mc Phee, Mythomania… elle nous présentera durant la saison 2016/2017 : 

// VENDREDI 13 AVRIL À 20h30, SAMEDI 14 AVRIL À 20h30 ET DIMANCHE 15 AVRIL À 15H30 //

"Gentils coquelicots, un été 18 entre Beauce et Perche"
Ecrit et mis  par Jean-Pierre Jérôme.
Interprété par les comédiens de la Cie RestonScène.

C’est l’été 1918, dans une ferme d’Eure-et-Loir. On vient de terminer les moissons. On a fait la passée d’août. On attend. Ça fait quatre ans qu'on attend le retour de ceux qui étaient partis sans finir la moisson de 14. Les hommes manquent toujours aux travaux de la ferme mais il faut à tout prix nourrir nos soldats. Et puis les gens des villes. Alors on a fait ce qu’on a pu... Et on découvre des parcelles de vie. Des vies bousculées, depuis quatre ans, dans cette ferme qui espère la fin du conflit. La tante confie sa lassitude à la nièce, la grand-mère se souvient de 70, la mère s’inquiète pour son fils prisonnier et le voisin se fait relire la lettre de ses gars. On évoque aussi les colonies, l’école, l’engagement dans les services de santé, les difficultés agricoles et les départements occupés... Et puis l’avenir du petit-fils qui rêve de devenir constructeur d’engins agricoles. Celui de la petite-fille devenue grande, qui va s’installer fermière. La vie qui gagne sur la guerre. L’avenir, comme un phare vers où aller. L’avenir, éclairé aussi par le passé. Onze personnages. Des enfants, des femmes, des vieux. Ceux qui peuplaient nos campagnes dans ces années-là.

Comme son sous-titre l’indique, Gentils Coquelicots est un spectacle entre Beauce & Perche. Il a été conçu, écrit et mis en scène par un eurélien de naissance et de résidence qui s’est beaucoup appuyé sur l’ouvrage publié par les archives départementales « 1914-1918 Le Front de l’Intérieur, L’Eure-et-Loir dans la guerre ». L’action pourrait se situer dans n’importe quelle ferme de n’importe quel village de campagne, en Beauce, dans le Drouais ou dans le Perche. Cette imprécision permettra à chacun de se retrouver dans cette famille qui aurait bien pu être la sienne. « Gentils Coquelicots » est un spectacle rural. Mais pas interdit aux urbains ! D’autant que les urbains d’aujourd’hui sont pour beaucoup issus des familles rurales d’il y a cent ans...

Salle Malraux
Tarifs : 10 € // gratuit pour les moins de 16 ans
 


LES DIMANCHES AMATEURS

// LES DIMANCHES À 15H30 //

L'association luisantaise de promotion du spectacle amateur vivant, Amathéa, présidée par Séverine Gaubert, organise, cette année encore, "Les Dimanches amateurs de Luisant". En janvier, février et mars, l’Association invite une troupe de la région, afin qu’elle puisse faire connaître son travail au-delà des frontières de son périmètre géographique ; tous les genres sont abordés : policier, boulevard, classique…  

  • 28 janvier : Le Café Théâtre d'Auneau
  • 18 février : Les Baladins de la Diane d'Epernon
  • 25 mars : Le Théâtre Zone Rouge de Chartres


Salle Malraux
Tarifs : 10 € // gratuit pour les moins de 16 ans