Mairie de Luisant
Mairie de Luisant

La municipalité a mandaté la SAEDEL, Société d’Aménagement et d’Équipement du Département d’Eure-et-Loir, pour assister la commune dans le cadre des études préalables et choisir avec elle l’Assistant à maîtrise d’ouvrage. Pour réaliser un projet d’une telle complexité, il est primordial de s’entourer de conseillers avisés.

UN PROJET POUR AMÉLIORER LE CADRE DE VIE DES LUISANTAIS

[ CONSTITUER UNE ÉQUIPE SOLIDE ]

LES PARTENAIRES DU PROJET

La municipalité a mandaté la SAEDEL, Société d’Aménagement et d’Équipement du Département d’Eure-et-Loir, pour assister la commune dans le cadre des études préalables et choisir avec elle l’Assistant à maîtrise d’ouvrage. Pour réaliser un projet d’une telle complexité, il est primordial de s’entourer de conseillers avisés. La SAEDEL, société d’économie mixte intervient depuis 1964 au service des collectivités locales d’Eure-et-Loir. Elle met à profit sa connaissance du territoire et de ses acteurs pour proposer des solutions adaptées en veillant à la préservation de l’environnement, à la cohérence des programmes avec le marché immobilier (garantir la solidité financière du projet), et la pertinence des choix architecturaux.

[ LE CHOIX DU MAÎTRE D’OEUVRE ]

COMPÉTENCES ET QUALITÉ DES RÉFÉRENCES

Le cabinet d’architecte choisi n’est pas le fruit du hasard. Ce choix est né suite à la concordance de la vision des élus avec les projets déjà réalisés par le cabinet d’architecte. La qualité de la production architecturale, l’expertise, le professionnalisme de ce cabinet et l’approche qu’il a eu du projet de notre futur Cœur de Ville a convaincu la municipalité. L’un des points forts de cette alliance est l’intégration de la population et des acteurs économiques de la commune dès les premières phases de réflexion. Cette démarche participative et transparente nous a semblé la plus pertinente.

[ LE CABINET D’ARCHITECTE ]

URBICUS

Urbicus est une agence d’architectes et de paysagistes basée à Versailles. Depuis sa création en 1996 par Jean-Marc Gaulier, Urbicus conduit des projets d’aménagement des territoires, de «toutes natures», en des lieux divers et des sites contrastés. L’agence compte une quinzaine de collaborateurs :  urbanistes, paysagistes, architectes et ingénieurs, et réalise un travail d’équipe partagé avec des partenaires associés (concepteurs de lumière, sociologues, plasticiens, socio-économistes, économistes...).



ÉCHANGER POUR CONSTRUIRE NOTRE FUTUR CŒUR DE VILLE 

La première réunion du projet «Cœur de Ville» a réuni plus de 120 Luisantais. Commerçants, habitants et élus locaux ont ainsi participé à cette concertation publique, organisée par la municipalité et animée par Jean-Marc Gaulier, architecte.

[ LA ZAC QUÉSAKO ? ]

Une ZAC est un outil essentiel dans le pilotage et la réalisation des opérations d’aménagement. Elle permet à la collectivité de maîtriser avec précision le programme d’urbanisation. Il est en effet question de création de logements, mais également de commerces et d’équipements animés, autour d’un espace public vivant et accessible. La mise en place d’une zone d’aménagement se fait en plusieurs temps : il faut d’abord définir un périmètre, puis rédiger le dossier de création, et enfin rédiger l’acte créant la ZAC. Ce dispositif présente également l’avantage pour la collectivité de transférer en totalité ou en partie le coût réel des équipements publics à réaliser à l’aménageur ou aux constructeurs. Pouvant être plus précise que le Plan Local d’Urbanisme (PLU), la ZAC offre à la collectivité la possibilité d’établir un projet parfaitement adapté aux objectifs visés.

[ DÉROULÉ DE LA SOIRÉE ]

La concertation a été introduite par une présentation de l’évolution urbaine de Luisant depuis le XIIe siècle. Cet avant-propos a permis à l’assemblée de mieux appréhender le contexte historique de l’urbanisation de la commune. Plusieurs scénarios de périmètres ont ensuite été proposés, servant de base de réflexion aux participants. Durant une trentaine de minutes, huit groupes ont joué de leur imagination pour proposer chacun une vision de leur futur Cœur de Ville. La diversité et la richesse des restitutions ont alimenté la réflexion qui s'est poursuivie lors du 2ème atelier du mercredi 1er février 2017.



CRÉER UN ESPACE CONVIVIAL POUR LES LYCÉENS

Étudier l’histoire de notre commune pour en comprendre l’évolution à travers les âges. Ne dit-on pas qu’il faut comprendre le passé pour dessiner l’avenir ? Voici quelques points sur l’évolution de Luisant et sur son cœur de Ville.

Notre Commune fut connue au Moyen âge sous le nom de «Lucens», puis «Lucentum», et le nom de Luisant n’apparaît qu’au XVIIIe siècle dans les registres de la paroisse Saint-Laumer. Pendant longtemps, l’histoire de Luisant fut liée à celle de Chartres. En effet, à l’époque Chartres était une ville fortifiée et comptait sept portes. Les deux villes étaient reliées par une route parallèle à l’actuelle avenue Maunoury qui arrivait à la porte des Épars. 

[ EXTRAIT DU PLU & DU LIVRE DE M. POIRIER ]

L’église de Luisant existait déjà au XIIe siècle mais elle fut détruite dans la première moitié du XVIè siècle. Les habitants devaient se rendre à St-Martin-au-Val, de nos jours la chapelle St-Brice.

Lorsque l’Église et le cloître brûlèrent, on construisit alors l’église actuelle qui fut dédiée à «Saint-Lomer» au bord de la seule route existante à l’époque (rue de l’Égalité et rue Jean-Jaurès). Le chantier débuta en 1536 pour s’achever deux en plus tard. La Cavée était le centre principal du bourg. Ce n’est que vers 1800 que notre ville devint réellement une commune avec le rattachement des hameaux de la Cavée et de Vauparfonds.

Luisant était reliée à Chartres par un tramway qui parcourait ses rues du nord au sud et du sud au nord, au début du XXe siècle, sur le tracé de l’ancienne route nationale 10 (actuelle route départementale n° 70I0). La piste cyclable du côté de la Mairie, a été créée sur l’emprise foncière des rames du tramway.

Cadastre Napoléonien (1826)

Lors de la dernière réunion de concertation du «Cœur de Ville» qui s’est tenue fin janvier avec les habitants et commerçants de Luisant, deux scénarios ont été présentés par M. Gaulier, Architecte du cabinet Urbicus, missionné pour l’étude du projet. Un périmètre opérationnel a été établi sur des secteurs stratégiques dans le but de redéfinir et de restructurer une centralité en fonction des opportunités foncières. Cette zone est appelée à évoluer en fonction des négociations menées par la Ville. Sa surface est aujourd’hui de près de 5 ha situés au cœur du centre-ville de Luisant.